UNE MONTOISE À SAINT SEVER

 

"UNE JOURNÉE AVEC AMANDINE"

 

by Claire SEBERT

 

> 05 août 2016

COMME À LA MAISON

J'ai quitté mon Moun ce matin, et après 20 minutes de route j'ai débarqué à 9h00 à l'Office de Tourisme de St Sever, l'heure d'ouverture !

 

Amandine m'ouvre la porte de l'Office, avec un sourire, un café et une part de Gâteau, mais pas le temps de s'éterniser on a plein de choses à voir et à faire aujourd'hui !

 

Le café terminé, on me confie le petit Guilhem, vous le connaissez ? C'est un apprenti moine qui vivait au moyen âge, sa curiosité l'a poussé à ouvrir un livre : le beatus de St Sever, le malheureux a laissé s'échapper un oiseau, si ça se sait... Aie aie aie ! Je n'aimerai pas être à sa place... mais bon en bonne samaritaine que je suis j'accepte de l'aider, contre quoi il me promet de me faire visiter la ville ! Si vous pensez que je suis folle c'est parce que j'ai omis de vous dire que Guilhem est le personnage d'une appli sur tablette disponible à l'Office de Tourisme de St Sever, elle permet aux familles et surtout aux enfants de visiter la ville d'une façon ludique !

 

Ma tablette en main, je pars à la recherche de l'oiseau ! Amandine m'accompagne, à deux on se balade dans les rues de St Sever, Guilhem nous raconte l'histoire de la place de la tour du sol, on passe dans des ruelles, on s'arrête un moment dans l'abbaye. La tablette nous permet de visualiser des détails que je ne réussi pas à distinguer sur les chapiteaux de l'église. On aperçoit l'oiseau qui s'échappe, Guilhem nous entraîne plus loin, dans le cloître, il y règne un atmosphère extrêmement calme et reposante, on y passerait des heures à flâner, mais pas le temps, Guilhem doit retrouver ce maudit oiseau ! Il nous entraîne au couvent des Jacobins, puis au musée des Jacobins, on file ensuite à la maison Sentex dans laquelle on retrouve des mosaïques de l'époque romaine, ces mosaïques ont certainement dû en voir du monde, elles ont traversé les époques et sont dans un très bel état ! On s'arrête au belvédère de Morlanne d'où l'on domine la plaine des Landes à l'infini ! On s'engouffre ensuite dans les arènes et je m'imagine pendant un instant face à un taureau, euh j'ai peur, on s'en va !

 

On retourne à l'Office de Tourisme avec Amandine, je confie Guilhem à l'accueil histoire qu'on recharge ses batteries avant qu'il ne reparte accompagner d'autres visiteurs désireux de découvrir la ville. J'ai vraiment apprécié le côté ludique de cette visite, j'avais l'impression d'avoir 8 ans et d'être chargée d'une mission de la plus haute importance !

LES INCARTADES

De gauche à droite : Claire / Michel / Amandine
De gauche à droite : Claire / Michel / Amandine

MICHEL ROZIER L'ORGANISATEUR DES INCARTADES

 

Après avoir suivi Guilhem pendant 1h30, on file aux incartades, à Montaut, dans ce petit village, chaque année les rues se parent de 20 grandes toiles présentant les cartes postales ancienne de Montaut fusionnées avec les toiles d'une artiste exposant au centre culturel.

En nous baladant dans le centre culturel on a découvert deux ambiances, l'une très colorée, très joyeuse au premier étage, et la seconde beaucoup plus grave, très mélancolique.

Les Œuvres des quatre artistes se côtoient dans ce centre culturel mais ont été rangés avec soin dans deux ambiances différentes.

Après cette visite au centre culturel, nous sommes partis en quête des toiles géantes, et... on s'est perdu !

j'ai faim !!!

Se perdre ça donne faim, on a pris la direction du restaurant « le Pavillon » à St Sever.

En entrant dans le restaurant c'est une atmosphère charmante que l'on découvre, la déco est soignée, on s'installe en terrasse, avec une vue sur une petite fontaine et une bambouseraie.

J'ai faim, je prends un menu, en entrée : club sandwich au saumon (un régal) puis mon plat arrive une dorade accompagné d'une semoule et des petits légumes (c'est léger et délicieux), Amandine a craqué pour le Bœuf (une assiette bien remplie).

Le dessert arrive : une mille-feuille avec une mousse et des fraises, la photo parle d'elle-même ! Ce n'est qu'à la fin de notre copieux repas que l'on s'est dit qu'on avait peut-être abusé sur les quantités, surtout en sachant qu'on allait faire du canoë tout l'aprèm..

Un plat aurait suffit mais la gourmandise est un vilain défaut commun à Mont de Marsan et St Sever.

EN ATTENDANT LE CANOË !

SIESTE DIGESTIVE AVANT DE MOUILLER L'MAILLOT !

 

« On a trop mangé Amandine, on aura même pas besoin de gilet de sauvetage si on tombe à l'eau, on pourra flotter ».

 

On s'est allongé dans un petit coin de verdure au bord de l'Adour. On a fermé les yeux juste 5 minutes, Zénitude garantie ! Bon pas le temps de faire la sieste on doit ramer !

NON MAIS à L'eau quoi !

Rendez-vous à 14h00, on s'équipe : un gilet de sauvetage dans lequel Amandine a eu l'occasion de se perdre et un casque. Un casque ? Mais... pour avoir déjà fait du canoë à Mont de Marsan depuis le lavoir et à Roquefort, c'est bien la première fois qu'on me fait porter un casque pour une activité canoë. Les moniteurs m'explique qu'il y a énormément de roches, et qu'il est plus prudent de porter un casque !

Ah ! On s'entasse ensuite dans une camionnette direction le départ, une fois sur place on s'échauffe, et c'est parti on traîne notre canoë sur une trentaine de mètres avant de prendre un départ légèrement mouvementé ! Je comprends ensuite à quoi nous serve les casques, on va passer dans des rapides !

Une fois ce passage traversé, la balade redevient beaucoup plus tranquille et parfois le niveau de l'eau est très bas on doit faire attention pour éviter de s'échouer, comme dirait le moniteur « lisez bien la rivière » une demi-heure plus tard on entend le bruit du canoë frotter contre des petits cailloux, « ah on touche le fond, Claire on a mal lu la rivière ! » me dit Amandine ! Vers 18h00 on sort de nos canoës et on décide de s'accorder une petite pause bien méritée en terrasse !

LES CRANES D'ŒUFS À L'EAU !

LOW BATTERIE

A la fin de la journée, on est un peu lessivées, c'est une journée bien rempli qui s'achève, on est fatiguée mais on ne se laisse pas aller, on s'installe sur la terrasse du petit St Séverin, avec les platanes en guise de parasol et on peut enfin débriefer de nos exploits sportifs de l'après-midi !

La vue y est incroyable, face aux 7 absides échelonnées de l'abbatiale (classé au patrimoine mondial de l'Unesco au titre des chemins de St-Jacques de Compostelle) qui en font l'une des plus jolies places de St Sever.

Ah on est bien à St Sever ! Amandine, je te donne deux indices qui résument ce qui t'attend à Mont de Marsan quand tu passeras me voir : ovalie et tarzan !

OK GUILHEM ON T'AIDE À RETROUVER L'OISEAU !